Accueil                Retour Préparations 4x4

Réfection d'un moteur de Toyota HDJ80

Vous trouverez ci-dessous l'explication en images de la méthode utilisée (Cliquez l'image pour l'agrandir)

Pourquoi faire une révision moteur à 280.000 km sur un HDJ80 ? :  

Fin décembre 1989, la série 8 est exposée sur le stand Toyota au salon de Tokyo et le remplaçant de la Série 6 va faire une arrivée fracassante dans le monde des Land Cruiser. Sur cette série, Toyota propose de gros moteurs turbo diesel multi soupapes taillés pour faire à minima 500.00km ou plus. Toutefois, il est nécessaire d'entretenir ce type véhicule notamment dès l'apparitions de symptômes comme des fumées bleutées et une forte odeur à l'échappement.

On aura pris soin au préalable d'écarter la possible défaillance du turbo, ou du système d'injection.

Certains bavards, notamment sur les forums internet vous diront que leur véhicule à 600.000 km et qu'ils n'ont touché à rien, tant mieux pour eux, mais quand vous êtes au fond du désert avec un moteur HS vous regrettez amèrement ... Surtout qu'un short-bloc (sans culasse) complet tourne de 6.000€ avec en plus les joints et les pièces consommables à changer.

Dans la cas présent les pièces détachées pour la révision complète bloc et culasse reviennent à environ à 1200€.

Méthode :

Nous passons volontairement sur le démontage préparatoire des pipes d'admission et d'échappement, du cache culbuteurs, des tuyaux d'injecteurs, des bougies de préchauffage, des vidanges en huile et en eau du moteur, vous pourrez trouver ces informations dans les précédentes rubriques.

1 - Prise de compression des cylindres. Verdict : cylindre 1,4 ,5 à 32 bars et 2, 3, 6 à 27-28 bars (certainement un problèmes sur ces 3 cylindres de soupapes et/ou de segmentation l'ajout d'huile dans le cylindre n'améliore pas vraiment la compression ... On peut imaginer une problématique double liée à la fois aux soupapes et aux segments). Pour infos les données constructeur : Pression mini 25 bars maxi 35 bars

2 - Dépose des injecteurs - Extracteur à inertie obligatoire !

  3 - Dépose de la distribution.

4 - Dépose de l'arbre à cames.

5 - Dépose du carter d'huile.

6 - Desserrage de la culasse. Attention de bien respecter l'ordre de desserrage des vis, sinon la culasse peut se déformer...

7 - La culasse déposée, rien qu'à la couleur des chapeaux on voit bien que les cylindres 2, 3 et 6 ont un problème de combustion. Toutefois l'ensemble semble en bon état, le démontage intégrale ultérieur de la culasse permettra d'affiner le diagnostic.

8 - Dépose des paliers de bielle, attention aux coussinets, ils sont fragiles. Bien identifier les paliers. Voir 'Changer des coussinets de bielle' pour connaitre la procédure

9 - Repousser les pistons par en dessous, les identifier puis les sortir.

  10 - Vérification à l'œil nu des cylindres- Repérer le type de bloc gravé en haut à droite (ici type 2)

11 - Vérification du joint de culasse - Repérer le nombre d'encoches en haut à droite (ici 3) pour en commander un neuf de la même épaiseur.

12 - Sortir le matériel de métrologie. La première des garantie de performance d'un moteur se fait par une métrologie précise des pièces en mouvement. Si vous n'êtes pas équipé en matériel de contrôle, n'hésitez pas à contacter un professionnel car pour un cout minimum cela permet de tout savoir sur vos jeux de piston-cylindre et d'évaluer en connaissance de cause les travaux à effectuer.

  13 - Avec l'alésomètre, prendre les mesures des diamètres en haut et en bas des cylindres.

  14 - Mesurer l'ovalisation den haut et en bas à l'aide de chaque cylindre.

15 - A l'aide d'un micromètre (palmer), mesurer le diamètre dans le sens de la poussée axiale à 65,7mm de la tête de piston.

16 - Bilan des mesures - Une segmentation à refaire avec un déglaçage des cylindres avec un honnoir sera suffisant pour repartir pour 200.00km.

  17 - Dépose des segments des pistons.

    18 - Nettoyage des pistons.

19 - Un segment coupé permet de faire un nettoyage très minutieux des rainures de segment.

20 - L'ensemble des 6 pistons nettoyés.

21 - Démontage des soupapes - Modèle schématisé.

22 - Bien identifier les soupapes

23 - Dépose des ressorts de soupapes. Bien identifier les ressorts.

24 - A l'aide d'un aimant extraire les demi-coquilles

25 - Les soupapes d'admission sont coquifiés particulièrement celles qui étaient sur un cylindre à compression plus faible. Sans doutes une défaillance des queue de soupapes et une segmentation faible peuvent expliquer ce phénomène. Un bon nettoyage s'impose.

26 - La culasse avec toutes les soupapes démontées.

27 - Vérification des soupapes au vé et au comparateur, les soupapes ne sont pas voilées.

28 - Le matériel de rodage de soupapes.

29 - Rodages des 12 soupapes, c'est long et fastidieux ...

30 - La pochette de joint complète.

31 - Démontage des joints de queue de soupapes.

  32 - Petit outil maison très utile pour remettre facilement les joints de queue de soupapes.

33- Les pare feux étaient impossibles à sortir de la culasse. Il faut employer la manière forte : visser un taraud de 9mm sur 2 à 3 tous (pas plus car après au taraude la culasse). Avec un chasse goupille et un marteau extraire les pare-feu récalcitrants.

34 - Remise en place des soupapes, bien huiler les queue de soupapes.

35 -Remise en place des rondelles d'appui, et des ressorts (attention de bien remettre chaque éléments à sa place d'origine)

36 -Mise en pression des ressorts. Mettre la rondelle d'appui supérieure et les 2 demi-coquilles à l'aide de la perceuse à colonne. puis à l'aide d'un marteau plastique, frapper légère les ressorts pour bien remettre tout en place.

  37 - Graissage et mise en place des poussoirs hydrauliques et des pastilles (attention de bien remettre chaque éléments à sa place d'origine).

38 - Confection d'une platine pour maintenir la culasse.

39 - Après avoir bien huilé les paliers, remettre en place de l'arbre à came avec sa clavette vers le haut, (attention de bien remettre chaque chapeau de palier à sa place d'origine, respecter le sens et l'ordre, impossible de se tromper ils sont numérotés).

40 - Vérifier le jeu axiale de l'arbre à cames, il doit être inférieur à 2 dixièmes.

41 - Après avoir huiler de nouveau, faire tourner plusieurs fois l'arbre. Avec un jeu de cale, rechercher le jeu fonctionnel sur chaque soupape en position levée.

42 - Etat des jeux - Calcul des épaisseurs de pastilles.

43 - Fabrication d'un outil spécifique, afin de ne pas dépenser 250€ inutilement

44 - Un coup de levier et on sort la pastille à l'aide d'un aimant, commander et remplacer les pastilles (uniquement pièces d'origine)

45 - Nettoyage du plan de joint de culasse sur le bloc moteur.

46 - Déglaçage des cylindres, utiliser un honnoir après l'avoir trempé dans l'huile. Avec une perceuse faire de grand mouvement de va et vient à vitesse lente.

47 - La segmentation neuve, attention respecter la position de chacun des segments.

48 - Sur chaque piston mettre en place le segment racleur, puis le segment N°2 et enfin le segment N°1 (gravure N vers le haut du piston).

49 - Répartir les espacement de piston comme sur le schéma.

50 - A l'étau, huiler le piston et compresser les segment à l'aide de l'outillage adapté.

51 - Huiler abondamment le cylindre et insérer le piston avec la flèche vers l'avant du véhicule. Tapoter avec le manche d'un marteau pour le faire glisser dans le cylindre.

52 - Remettre les chapeau d'embiellage des pistons 1 et 6 (Voir ici pour en savoir plus)

53 - Faire les pistons 2-5, les relier à l'embiellage et faire les pistons 3-4, puis remonter la crépine de pompe à huile et le carter d'huile.

54 - Positionner le joint de culasse

55 - mise en place de la culasse, attention c'est lourd !

56 - Serrage en 3 passes. 1ère à 7 m.kg ou 70 N.m, puis 2 passes avec serrage angulaire à 90°. Respecter bien l'ordre de serrage.

57 - Remontage des périphériques, mise en huile et en eau, filtre à huile neuf obligatoire.

58 - Prévoir un rodage classique (1.500km environ)  en alternant les régimes de fonctionnement sans pousser le moteur dans les tours.

ATTENTION : Pour cette opération compter environ 35 heures pour un travail de qualité surtout si c'est la première fois que vous réaliser cette intervention. Toute erreur peut-être lourde de conséquence, il faut faire preuve de patience, de minutie et de méthode ...

Mise en garde : Nous ne pourrions être tenus responsables d'une mauvaise manipulation de votre part...

Ce site est l'entière propriété de l'ASM 4x4. Toute reproduction, même partielle, de ce site est strictement interdite.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Association Sportive Mantaise - 4x4

8, rue du Bihot - 78200 FONTENAY MAUVOISIN - Tel : 06.77.18.38.09 -

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ce site est l'entière propriété de l'ASM 4x4. Toute reproduction, même partielle, de ce site est strictement interdite.
http://www.asm4x4.com Site édité et réalisé par ASM 4x4. Hébergé par : www.rapidomaine.com
Conformément à l'article 27 de la loi n°78-17 Informatique et Liberté du 06/01/1978, nous vous garantissons un droit d'accès, de modification, et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer , adressez-nous un email.